Retour sur “Même pas mort” de Jean-philippe Jaworski.

Aujourdhui je vous propose un court billet pour partager mon ressenti sur un livre que jai lu il y a quelques temps.

Il s’agit de “Même pas mort”, le premier tome de la saga “Roi du monde”, entreprise par le talentueux Jean-Philippe Jaworski. Épopée se déroulant à l’époque des Celtes.

Pour résumer, l’histoire retrace la vie de Béllovèse fils de Sacrovèse, fils de Belinos. Dont le père, Sacrovèse a été tué pendant la Guerre des Sangliers, par son frère Ambigat.

Puis, c’est au tour de Béllovèse de partir à la guerre, en première ligne. Lors d’une bataille il est gravement blessé, mortellement blessé.

Il aurait du mourir ce jour là, mais le destin en a décidé autrement.

Tout d’abord j’ai adoré découvrir la culture Celte, autrement que par les nombreux « clichés » véhiculés, notamment, par les romains sur les gaulois.

C’est clairement un support ludique et immersif pour découvrir cette civilisation qui n’a laissé quasiment aucun écrit.

A travers le récit le lecteur ressent les efforts de documentation de l’auteur et c’est vraiment un plus.

Ce qui m’a frappé d’entrée de jeu, c’est le sentiment homérique et épique qui se dégage des pages.

En somme, une odyssée version Celte.

Le premier tome s’apparente à une grosse introduction qui se traduit par le voyage initiatique de Bellovèse. Périple qui se retranscrit à grand renfort de “flashback” et “flashforward”.

Ils n’ont pas pour effet de perdre le lecteur, mais l’oblige à piocher des « indices », ici et là, qui s’avèrent significatifs pour l’intrigue principale.

Ainsi, un petit jeu de piste se dessine à travers les pages et c’est plutôt agréable.

Pour ceux connaissant l’auteur et qui s’attendent à un “Gagner la guerre” bis, vous risquez d’être déçus. Béllovèse n’est pas Benventuo et les codes de la culture Celte ne sont pas les mêmes que ceux présents dans “Gagner la guerre”.

Ici le lecteur fait face à une société fascinée par la force, l’honneur, et la mort. Une retranscription de l’état de nature ou il se dégage de l’Homme une forte animalité et un culte du héros omniprésent.

Bref, un livre à mettre entre toutes les mains, que l’on soit passionné d’histoire, de fantaisie, de mythologie où tout simplement pour lamour des belles lettres.

Initialement la saga devait être composée de trois tomes. Pour diverses raisons le tome 2, “Chasse Royale”, a été découpé en trois partie. Le tome 2.1 est disponible, le tome 2.2 sera disponible en juin 2017. Le tome 2.3, quant à lui, est en cours de rédaction.

Jettez vous sur cette histoire épique et bonne lecture à tous.

5 réflexions sur “Retour sur “Même pas mort” de Jean-philippe Jaworski.

  1. J’ai adoré aussi! Le héros est tellement puissant, tout ce qui se passe est épique, l’univers très immersif. Le style de Jaworski est fascinant!

Laisser un commentaire